samedi 20 mai 2017

Quand sort la recluse de Fred VARGAS

Quand sort la recluse de Fred VARGAS aux éditions Flammarion, 21 euros.


Comment et pourquoi meurt tout un troupeau de vieillards d’une piqure soi-disant d’araignée ? 

Adamsberg et ses acolytes sont tous immuablement de retour pour comprendre cette énigme de mort empoisonnée. 
Les plus avertis d'entre vous découvriront sans doute avant tout le monde qui est cet étonnant tueur en série sauf que tout le sel des livres de Fred Vargas est définitivement ailleurs. 

Il faut entendre l’enthousiasme de ses lecteurs ravis qu’enfin le nouveau Vargas est arrivé. De livre en livre, le phénomène éditorial que suscite cette apparition hors-norme dans le champ littéraire français ne se dément pas, bien au contraire, il gonfle. 
Les éditions Flammarion qui s’occupent désormais de la publication de cette star qui s'ignore, se fendent d'un présentoir à lui seul plus beau que ceux des deux dernières têtes de gondoles réunies qui inlassablement surgissent au printemps.

Véritablement l’attachement du public pour cette femme écrivain est unique. Ils sont nombreux, hommes et femmes, à venir dans les librairies louer les personnages et la langue précise et précieuse qu’ils retrouvent à chacun de ses livres.

Cette popularité a été gagnée sur de vrais lecteurs reconnaissants du talent si spécial et des liens indéfectibles qu’ils ont noués avec les personnages. 

Si vous n’étiez pas encore touché par cette vague qui ne se présente pas tous les ans, alors courez vous régaler de ce livre-ci et de tous les autres précédemment parus en poche.

Ceci est un vrai conseil de libraire.

Loup ! Ma maison !

J'habite un Loup, par Jean-Marc Langue, chez L'élan Vert, 12,70€

Le Petit Chaperon Rouge aurait peur du Loup ? Balivernes ! Le nouveau Chaperon Rouge apprécie l'animal à sa juste valeur ! Preuve en est : lorsqu'il se retrouve à la rue avec sa grand-mère, seul le Loup leur propose un nouveau refuge. Comment ? En les accueillant dans son estomac ! Porte d'entrée : la gueule du loup ! 
En l'aménageant un peu, cet antre est bien confortable : un peu de "papier peint avec des petits lapins, une commode bleue et des serpentins", "des napperons partout" et surtout... une horloge à coucou !
En échange du logis, la grand-mère et l'enfant nourrissent le loup, avec de bons ragoûts et des produits du marché. 

Mais, me direz-vous, où est le chasseur dans cette histoire de loup ? Il se pourrait bien qu'il soit chassé à son tour...

Un conte détourné pour revisiter encore et encore le récit initialement proposé par Perrault, et une touche d'humour pour amuser petits et grands lecteurs...

Prix des Lycéens 2017 de la Ville de Gujan-Mestras


Vendredi matin avait lieu au Lycée de la Mer de Gujan-Mestras la remise du Prix des Lycéens qui clôture différentes rencontres avec les jeunes qui se sont déroulées tout au long de l'année dans les lycées du Sud-Bassin ( Lycée de la Mer, Grand-Air, Saint-Elme et Condorcet).
Parmi la sélection suivante proposée par le personnel de la Médiathèque Michel Bézian, les membres de l'association Lire et Délire(s), les membres du club de lecture de la médiathèque, Lionel Germain (critique littéraire au journal Sud-Ouest) et Anne de la librairie:
  1. Le mystère Henri Pick / David Foenkinos. - Gallimard, 2016
  2. L'inconnue du Père Lachaise / Bénédicte Lapeyre. - Albin Michel, 2015
  3. Trois jours et une vie / Pierre Lemaitre. - Albin Michel, 2016
  4. Ubac / Elisa Vix. - Rouergue, 2016
  5. Le domaine / Jo Witek. - Actes Sud, 2016  
 les lycéens ont élu
Ubac d'Elisa Vix

Malheureusement Elisa Vix ne pouvant se déplacer, c'est Bénédicte Lapeyre qui a rencontré avec enthousiasme les élèves pour présenter son métier d'écrivain et répondre ainsi à toutes les questions posées sur la relation auteur/éditeur, sur sa façon d'écrire, sur le devenir du livre une fois publié...
Un beau moment au cours duquel Marie-Hélène des Esgaulx a remis à Bénédicte Lapeyre une boussole bien particulière puisque l'aiguille n'indique pas le Nord mais Gujan-Mestras!

 Pour en découvrir plus: Article Journal Sud-Ouest 

Prix de la Critique Littéraire dans le cadre du prix des Lycéens

Dans le cadre du Prix des Lycéens, un exercice de critique littéraire est proposé aux élèves participants.
Cette année l'heureux lauréat
 (élu d'ailleurs à l'unanimité et ce, parmi des très nombreuses critiques) est 
Marius Lalande, élève en 1ère ES au Lycée de la Mer

Voici sa critique de Ubac d'Elisa Vix:

"                                                         La dame de Haute Savoie

Après Le massacre des faux-bourbons en 2015, dont les critiques furent élogieuses, Elisa Vix revient avec un nouveau polar au titre évocateur: Ubac. L'ubac, c'est le flanc ombragé de la montagne. C'est la face cachée de chacun d'entre nous. C'est le côté obscur de la force.

Ainsi, nous rejoignons Estelle et Jérémy, deux jeunes mariés, dans les hauteurs d'une station de ski savoyarde. Lui tient un bar, elle s'occupe de leur enfant, Lilas: rien ne pouvait alors liasser penser à Estelle que sa vie passerait du meilleur des mondes au plus affreux des cauchemars. Et c'est pourtant le cas, quand Nadia, la sœur jumelle de Jérémy, réapparait à la gare de Monade après quatre années d'absence. Chaque jour qui passe rend Estelle plus anxieuse encore: elle ne sait pourquoi, mais depuis l'arrivée de cette femme, elle sent que sa fille court un grand danger. Et c'est le long de cet interminable chemin épineux qu'Elisa Vix nous plonge dans le doute et l'incertitude. Entre l'effroi que lui procure Nadia et l'idée que tout ceci n'est peut-être dû qu'à son imagination, Estelle n'a qu'un prénom en tête: Lilas. Apparaît alors quelque chose de nouveau chez elle, quelque chose de caché, quelque chose d'animal: "Je ne voulais plus être celle qui s'efface. Je ne voulais plus être une agnelle. Comme une louve, je défendrais mon petit jusqu'à mon ultime goutte de sang".

Des centaines d'interrogations se sont posées à propos de la gémellité. Cependant dans Ubac, l'auteure fait fi de son aspect scientifique et s'intéresse de prime abord à son aspect fusionnel. Les jumeaux que sont Jérémy et Nadia représentent pour Estelle la dichotomie entre l'amour et la haine, entre le bien et le mal, entre l'adret et l'ubac.

"Je crains l'homme d'un seul livre" sauf si c'est celui-ci."


Dédicaces - Raid Défi d'Elles Jane de Boy


Pour en savoir plus sur ce Raid Défi d'Elles Jane de Boy: http://defidelles.fr/

vendredi 12 mai 2017

Ainsi débute la chasse de David PATSOURIS

Ainsi débute la chasse de David PATSOURIS aux éditions du Rouergue, 17,80 euros.

Après Cognac c’est à Royan que Charly « le dingue » entame une deuxième - plutôt noire - aventure. Il fréquentait déjà cette ville dont on ne soupçonne pas les étonnantes activités pratiquées par certain(e)s de ses habitant(e)s. Lors du premier livre de David Patsouris (Cognac Blues) Charly se contentait du calme de son appartement royannais qui lui servait de refuge après ses "travaux" achevés à Cognac chez les viticulteurs. 

Charly est revenu de la Martinique. Nous le retrouvons à la solde de Veroncle, le mafieux local dont il est devenu l’homme de main. L' "esclave" pense Charly.  Sam, son comparse, qui l’a accompagné lors de sa dernière sortie, a perdu les pédales et joué un peu vite de son flingue lors d’une séance d’intimidation dans la forêt environnante. Charly n’en revient pas que l’on puisse perdre son sang froid comme ça. Tuer, il s’en rend compte, est bien la dernière chose qu’il souhaite faire aujourd'hui. 

Ainsi débute la chasse  est un roman sec et nerveux. Les dialogues sont bruts voire brutaux. Charlie aimerait oublier tout ce qui le hante, le retient, le harcèle, l’"intranquillise". Si le silence le distingue, c'est en raison d'une souffrance manifeste qui lui interdit tout repos sauf quand il part, loin, en direction des vagues, loin des humains, quitte à marcher longtemps dans les dunes et pénétrer dans la mer qui lui lave la conscience et toutes ses pensées, assurément néfastes. Mais cette solitude recherchée n’est jamais garantie.

Gail qui l’avait suivi en Martinique, vit désormais avec un autre homme, elle a eu une petite fille dont Charlie est le père. Cette faille unique que les ennemis de Charly pourrait exploiter, est immense. 

"On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que l'on aime"*

Cousteau, par Laureen Bouyssou et Sven Labry, chez Steinkis, 12,50€

Cousteau est déjà bien connu, sa biographie a déjà été livrée à plusieurs reprises, pourtant c'est sous forme d'album que les éditions Steinkis ont choisi de la revisiter.
Accessible dès cinq ans, cet album fait découvrir un homme, né à Saint-André-de-Cubzac (Gironde) et passionné par l'aviation. Progressivement, le curieux jeune homme va s'émerveiller pour les fonds marins. Suite à un accident en 1936, sa carrière d'aviateur est définitivement interrompue, et l'officier de Marine se dédie alors entièrement à l'océan. De rencontres en découvertes, il dépassera ses limites pour aller toujours plus profond, quitte, parfois, à se mettre en danger...
Au côté de sa femme, Simone, que l'on surnommera "la Bergère", il va acheter le fameux navire qui deviendra légende : la Calypso.  Cet aventurier au célèbre bonnet rouge deviendra un scénariste à succès, grâce, notamment, à son film Le Monde du silence, et un des plus grands défenseurs des océans, de leurs trésors mais aussi, plus largement, de la cause environnementale.

Plongez donc au cœur de l'épopée Cousteau, partagez-là, sans modération, avec nos jeunes lecteurs, voire même avec nos jeunes passionnés des fonds marins (oui oui, même les plus jeunes peuvent déjà aimer les trésors du Grand Bleu !)


*Citation de Jacques-Yves Cousteau

samedi 6 mai 2017

Programme des Rencontres de la Plage







Des auteurs, des livres et.... des rencontres!

 Pour ne rien manquer, voici le programme complet du Salon de La Plage aux Écrivains où vous aurez l'occasion de discuter en toute simplicité avec vos auteurs préférés! 


Repérages sur La Plage aux Ecrivains (épisode 5)

Cinquième et dernier épisode de nos repérages sur La Plage aux Ecrivains. Il s'agissait pour nous, vous l'aurez compris, de sélectionner prioritairement des livres de fiction avec en point de mire notre curiosité pour tel ou telle auteur. Sur notre Page Facebook , nous avons en revanche brossé un portrait de tous les invités de cette éditions 2017. Le week-end prochain nous serons à leurs côtés,  avec le plaisir de parler avec vous de chacun d'eux.


Le tour du monde du roi Zibeline de Jean-Christophe RUFIN aux éditions Gallimard, 20 euros.

La vie d'Auguste Benjowski et de son épouse Aphanasie occupe toute l'histoire de ce livre. Ce sont leur voix, chacune arrangée par Jean-Christophe Rufin, que le président américain Benjamin Franklin écoute, tout heureux de recevoir deux invités parlant français dans son salon de Washington à la fin du siècle des Lumières.

L'audience accordée par le président s'éternisera plus d'une semaine, au grand dam de ses proches. Il faut dire qu'il y avait beaucoup à raconter des pérégrinations vécues par les Benjowski. L'éducation du jeune Auguste par un précepteur éclairé servira à ce natif hongrois jusqu'à son arrivée en France où il s'entretiendra notamment avec un certain d'Holbach.

L'histoire de ce périple autour du monde est entièrement vraie, l'auteur a tenu à ce qu'il soit cartographié à la fin du livre. Mais le ton de Jean-Christophe Rufin est à la conversation comme il seyait fort de le faire au XVIIIe siècle, même lors des épisodes les plus guerriers quand Auguste et Aphanasie, aux confins de la Russie, se sont sentis extrêmement menacés.
Madagascar est l'aboutissement du voyage et Benjamin Franklin ne restera pas insensible à la requête des époux Benjowski. Diplomatie oblige !



Les larmes noires sur la terre de Sandrine COLLETTE aux éditions Denoël, 19,90 euros.

Sandrine Collette est en passe de quitter son registre d'auteur de romans à suspense. Les larmes noires sur la terre nous enferme dans "Casse ville" où viennent d'atterrir Moe et son bébé après un parcours chaotique marqué par un sacré manque de chance.

La cité-prison qui les loge dans les carcasses de véhicules numérotées est un rien visionnaire. Le monde ultra-violent où Moe doit se faire une place est aussi la rencontre avec une brochette de damnées de la terre qui ont chacune leur histoire, un destin que Sandrine Collette révèle en marge de la solidarité sans faille qui unit ces filles dans l'adversité.

Ada, Marie-Thé, Jaja, Poule sont les porte-voix de la  résistance au cœur d'un univers carcéral sans pitié. L'exercice est salutaire et rend curieux les lecteurs de la suite que donnera l'auteur à sa carrière déjà bien récompensée.



Le Grand Paris d'Aurelien BELLANGER aux éditions Gallimard, 22 euros.

Un grand souffle romanesque s'appuie sur cet ambitieux roman qui relate la grandeur et la déchéance d'Alexandre Belgrand, urbaniste de son état. Son ascension s'est manifestée au cœur du pouvoir politique français lorsque le Prince prit les commandes de la nation.

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy débute, ce dernier n'étant jamais nommé. Né au même moment ou presque le projet du Grand Paris existe bel et bien et devrait voir le jour dans les années 2020 ou 2030. Aurélien Bellanger par l'intime et le secret  décrit cette évolution de la capitale.

Ainsi nous accompagnons les acteurs de cette avancée architecturale du quartier de la Défense construit en réponse à celui de la City de Londres. L'Histoire est un outil capital pour la compréhension du projet urbain, plus que la narration des rebondissements de la vie agitée du Prince. Il n'empêche que le roman est, par endroit, digne de Balzac ou Stendhal. Le monde de la politique d'aujourd'hui y contribue considérablement.

En route pour une enquête gourmande à Bayonne !

Mystère en chocolat, par Caroline Pérot et Mayana Itoïz, aux éditions Les P'tits Bérets, 15€

Publié en partenariat avec l'Atelier du Chocolat de Bayonne

Une journée au Musée du chocolat de Bayonne, c'est super ! En plus d'apprendre plein de choses sur le chocolat, la classe de Mathias et Rosalie a droit à une délicieuse dégustation. Le jeune garçon rentre chez lui ravi de cette sortie scolaire, et il en profite pour partager ses nouvelles connaissances avec ses parents. Finalement, malgré son goût un peu amer, le chocolat avec 85% de cacao n'est pas si mauvais...
Seulement le lendemain, voilà que la cabosse de cacao Porcelana, un chocolat devenu rare, a disparu ! Cette cabosse était le joyaux de la collection du musée, le directeur est donc bien triste... 
Mathias et Rosalie décident de mener leur enquête, une enquête qui va leur faire visiter différents lieux de Bayonne. Pour retrouver le voleur, les deux enfants vont contacter plusieurs personnes susceptibles de les aider : le pâtissier, qui les mettra en relation avec Paulino, son fournisseur de grué de cacao en Équateur, des membres du Club des Croqueurs de Chocolat, un sculpteur de chocolat et, enfin, Monsieur Marquis, un bijoutier qui fabrique des parures en chocolat... 

Au gré des pages, au fil des aventures des enfants, le lecteur y découvre l'origine du chocolat, des dessins viennent illustrer la composition et les étapes de transformation du cacao pour donner de belles tablettes de chocolat noir, au lait ou blanc. Quel plaisir de découvrir également les (très !) nombreux bienfaits de cette gourmandise ! Riche en magnésium, bon pour le moral, pour la vue, protège le cœur, améliore la circulation du sang et lutte contre le vieillissement de la peau et des cellules... 

Bref, autant de bonnes raisons de manger du chocolat
 (même si Pâques est déjà passé !)
 et, bien sûr, de venir mener l'enquête avec Mathias et Rosalie !